Activité parlementaire en Loire-Atlantique

Le département de Loire Atlantique compte 10 circonscriptions. Il y a 1 an, ligériennes et ligériens ont donné leur confiance majoritairement aux candidats de La République En Marche. En effet, 9 circonscriptions ont élu des députés LREM et une, la cinquième, une députée MODEM (Affiliée LREM).

 

 

Tgg 1

 

Pour rappel, le rôle d’un député est de participer au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement.

(Source: http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/parlement/definition/qu-est-ce-qu-depute.html).

 

• Il peut déposer des propositions de loi.

• En commission, puis en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications aux textes examinés et prendre la parole et ce dernier point revêt une importance capitale notamment quand il s’agit de convaincre du bien-fondé de sa position.

• En cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la "navette" entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement (art. 45 al. 4 de la Constitution).

• Après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins cinquante-neuf autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution.

• Au titre du contrôle, le député peut interroger le gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des finances, contrôler l’emploi de l’argent public.

• Il peut également, en signant une motion de censure qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

 

Fgg

 

Pour cette première année de mandat, notre analyse révèle comme nous en avions la crainte, que les députés de Loire Atlantique se limitent à de la figuration. Ils proposent peu ou pas de textes de loi et lors de leurs interventions, la pertinence et le sens de celles-ci marquent une légèreté et une méconnaissance qui nous questionnent sur ce qu’ils ont mis en œuvre durant 1 an afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leur fonction.

 

SYNTHÈSE DE L’ACTIVITÉ PARLEMENTAIRE DES DÉPUTÉS DE LOIRE-ATLANTIQUE SUR LES 12 DERNIERS MOIS (Données au 25 juin 2018, source : https://www.nosdeputes.fr/).

 

Gg

 

Aussi, en comparaison à la moyenne nationale, il y a une sous-activité de nos députés de l’ordre de 11,40 %. A noter que ce pourcentage de sous-activité aurait pu être bien plus important si Monsieur de RUGY n’était pas le Président de l’Assemblée Nationale. En occupant cette fonction, ses interventions longues et courtes sont nombreuses et font mathématiquement augmenter l’activité globale des députés du 44 et limite donc cette sous-activité générale.

 

Concernant les critères à notre disposition, nous pouvons aussi noter que les députés de Loire Atlantique sont loin d’être les plus assidus. Au global, ils ne sont que 21 fois représentés dans les 150 députés les plus actifs (dont 1 tiers revient à la seule députée MODEM, Madame Sarah EL HAÏRY) contre 39 fois dans les 150 députés les moins actifs (tous provenant des députés LREM).


 

En conclusion et parce que nous savons qu’être député requière une phase d’apprentissage et un minimum de cohérence entre des capacités intrinsèques, un sens aigu du bien et de l’intérêt publique ; les actions et l’investissement mesurables de nos élus, une fois la vague de communication macronienne passée, nous plongent un peu plus dans le marasme dans lequel nos politiques successives nous ont englué. Il est donc urgent de donner tort à l’UPR en méritant enfin la confiance des électeurs et de se mettre à travailler avec ardeur et à hauteur tout au moins de la rémunération accordée à la fonction.

Décadence Casier judiciaire vierge UPR FREXIT Budget Nantes

Vous devez être connecté pour poster un commentaire