Cette France trop petite #1 : Le Concorde

   Collages departementaux copy 1

 

    Un des principaux arguments des européistes est que la France ne peut sortir de l’Union Européenne car elle « ne ferait pas le poids », « serait trop petite », « trop étroite » etc.

 

La France n’a pourtant pas attendu son appartenance à l’UE pour mettre au point de grandes inventions qui ont révolutionné le monde de l'industrie, de la science, des arts etc.

 

Dans cette série d’articles, nous présenterons différentes inventions, créations franco-françaises ou des partenariats français avec d’autres pays du globe qui ont participé à la grandeur de la France sur le plan industriel, technique, social, scientifique…

 

 

Le Concorde : une fabuleuse épopée pour un avion exceptionnel.


 

Naissance du projet

 

 

 

    C’est en 1947, aux Etats-Unis, que le pilote Chuck Yeager à bord du Bell X-1, franchi pour la première fois le mur du son, soit 1224km/h.

 

Par la suite, alors que ce privilège était seulement réservé aux avions de chasse, des chercheurs français et anglais ont eu l’ambition de faire voler des passagers à une vitesse plus rapide que celle du son.

Yeager

    La grande aventure du transport aéronautique supersonique commence au cours des années 50. En France Georges Héreil, Président de Sud-Aviation et Marcel Dassault signent un accord de coopération pour mettre en commun leur savoir-faire acquis avec la Caravelle et les Mirage, dans le but de concevoir un avion de transport supersonique civil. En Angleterre, à la suite du développement du premier avion de ligne à réaction, le De Havilland Comet, est créé le Supersonic Transport Aircraft Committee.

    Fin novembre 1962, la France et l’Angleterre signent un accord afin de développer ensemble un avion civil supersonique. Cet accord, consacre le principe de partage égal entre les deux pays :chaque pays aura sa propre ligne d’assemblage (Toulouse pour la France et Filton pour l’Angleterre), construira son propre prototype et dirigera alternativement la division technique. Les deux pays mettront en commun le financement du programme, les travaux de développement et la production. Il faut ajouter que jamais un tel accord de développement n’avait eu lieu entre deux pays aux cultures et traditions différentes. En effet, un certain nombre de difficultés découlent de cette coopération notamment d’ordre pratique (alternance de la présidence, unités de mesures, linguistiques) et d’ordre technique (méthodes de travail).

Un programme hors-normes

 

    Cette merveille de technologie qu'est Concorde, a employé des trésors d'ingéniosité des deux côtés de la Manche afin de surmonter les difficultés d'un vol supersonique. Le premier prototype du Concorde sort de la chaîne de fabrication de Toulouse en décembre 1967. Avant son premier vol le 2 mars 1969, des moyens exceptionnels ont été déployés. Pour la conception, des nouveaux matériaux ont été développés afin de résister à des températures élevés. Aussi, les premières fraiseuses à commande numérique ont fait leur apparition pour la production.

2 mars 1969 page speciale dans sud ouest

Plus de dix ans d’essais au sol et en vol seront nécessaires pour sa mise en service et son exploitation commerciale par Air France et British Airways.

Le premier vol de Concorde, avec André Turcat aux commandes, secondé par le copilote Jacques Guignard, le mécanicien Michel Rétif et l’ingénieur naviguant Henri Perrier, avec le concorde prototype 001, à lieu le 2 mars 1969 et durera 29 minutes. Mach 1 sera passé en octobre 1969 et Mach 2, un an plus tard. Sa vitesse maximale sera Mach 2,23 soit 2405 km/h !!!

Concorde recevra son certificat de navigabilité le 10 octobre 1975

Une prouesse technologique

 

    Concorde représente une remarquable avancée technologique et les retombées dans le secteur aéronautique et industriel en général ont été nombreuses. Plusieurs innovations tant dans le domaine des matériaux, de la production et des outillages ont été permises par le développement de Concorde.

• Premier avion commercial équipé de commandes de vol électriques et de freins en carbone.

• Développement de la miniaturisation et de l’automatisation.

• Développement des commandes électriques et électroniques de régulation des moteurs.

• Développement des commandes de régulation automatique des entrées d’air.

La production de Concorde a permis le développement de machines-outils à commande numérique, la télémesure, le système de freinage SPAD (dont découle l’ABS qui équipes les voitures)…

Pour ce qui est des matériaux, mise au point de l’alliage léger AU2GN, d’aciers spéciaux réfractaires, de nouveaux verres, colles, peintures et élastomères. Apparition des matériaux composites.

1485281234

Une star incontestée

 

    Le carnet de commandes qui culminait à 74 appareils s’est réduit à 14 appareils de série après le choc pétrolier de 1973. Seuls Air France et British Airways exploiteront ce bel oiseau blanc.

Le passager du Concorde est accueilli comme un hôte de marque et le service y est irréprochable.

La décoration intérieure de l’appareil est confiée à de célèbres créateurs comme Raymond Loewy, Pierre-Gautier Delaye, Andrée Putman.

Les uniformes du personnel naviguant sont conçus par les plus grands créateurs de mode comme Christian Dior, Nina Ricci ou encore Christian Lacroix.

 

Les menus et vins servis à bord n’ont rien à envier aux grands restaurant et jamais vous n’auriez pu entendre « poisson ou poulet » au moment de la distribution des plateaux-repas. Les plats sont cuisinés quelques heures avant le décollage par des chefs formés dans le centre d’Alain Ducasse. Les grands crus et champagnes servis à bord sont sélectionnés par des sommeliers de renom.

Concorde est un avion hors du commun par ses caractéristiques mais aussi par son raffinement et son élégance.

Fin du voyage et d'un mythe

    L’exploitation commerciale de Concorde est interrompue en 2003 suite à un accident d’un des appareils d’Air France à Gonesse et à la mauvaise passe que traverse le transport aérien dû aux attentas du 11 septembre 2001. Vingt appareils ont été construits dont 6 pour le développement. La plupart des Concorde sont désormais exposés dans de grands musées aéronautiques ou des aéroports.

 

Cet avion légendaire, fruit d’une coopération entre deux pays qui se sont longtemps fait la guerre a marqué l’histoire de l’aviation. Tous les passagers ayant voyagé sur ce formidable appareil se rappellent de ce souvenir savoureux, Les américains et soviétiques ont eu des projets de supersoniques civils mais n’ont pas aboutis ou alors ont été abandonné faute de performances satisfaisantes.

 

Concorde crash

Sources

 

http://museedelta.free.fr/concorde/histoire.htm

 

https://tpeconcordestjude.jimdo.com/

 

Documentaire : le Concorde, un avion d’exception.

 

Livre : Vente exceptionnelle, pièces de collection du supersonique Concorde.

UPR FREXIT

Vous devez être connecté pour poster un commentaire