Revue de presse de la semaine n°09-2018

Au sommaire :

  •  Saint-Julien-de-Concelles et Le Loroux-Bottereau : une fusion en vue ?
  •  Produits Bio : la Bretagne privée de débarquements !
  •  Près d’un millier de motards manifestent à Nantes.
  •  Une agricultrice de 47 ans se donne la mort dans les Côtes-d’Armor.
  •  Saint-Nazaire. Les tarifs de remboursement des hôpitaux diminuent.
  •  Conférence à Nantes : "Les Illusions économiques de l'UE".

Saint-Julien-de-Concelles et Le Loroux-Bottereau : une fusion en vue ?

Saint julien de concelles et le loroux bottereau une fusion en vueL’idée de fusionner en une nouvelle commune a été impulsée par Saint-Julien-de-Concelles en novembre 2017. Le plan com' a démarré auprès des populations concernées le 31 janvier 2018...Communication mais pas de consultation !  Les habitants de Saint-Julien de Concelles et le Loroux Bottereau sont ils favorables à cette nouvelle fusion de communes ?


L'UPR 44 rappelle aux ligériens que les regroupements de communes sont directement liés aux décisions venues de Bruxelles via les GOPés, préconisant la baisse des dépenses publiques et la suppression des échelons administratifs.

L'état français appllique ces "recommandations" à la lettre, en favorisant la réduction des communes françaises, grâce à la baisse continue des dotations de l'état faites aux mairies.

L'UPR 44 demande la mise en place d'un référendum local, afin que les populations concernées par ce regroupement puissent approuver ou non la disparition de leur commune.

Source : Ouest-France (Février 2018)

 

 

Produits Bio : la Bretagne privée de débarquements !

Désormais, les produits bio non-européens doivent être contrôlables par la DGCCRF, la "répression des fraudes". Or, seul 3 ports français sur la façade Manche et Atlantique ont des bureaux pour cela : Le Havre, Saint-Nazaire et Bordeaux.

La comission européenne interdit donc certains produits Bio, quand elle force la France à transposer la directive OGM sous peine de millions d'euros d'amende. On aimerait entendre l'opinion des eurolatres prédendant que l'UE c'est plus de qualité alimentaire...

 

 

Source : France Bleu (février2018)

Le monde (décembre 2008)

Près d’un millier de motards manifestent à Nantes

488c4d7a6fffb9f4ab2448acdd026c9b video pres d un millier de motards manifestent nantes 1Environ 1 000 motards ont répondu à l’appel à manifester de la Fédération française des motards en colère contre l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h.

L'UPR 44 estime que cette mesure, loin de régler le problème de la mortalité sur les routes, va simplement augmenter la rentabilité des sociétés privées de gestion des contrôles routiers. Cette fuite en avant répressive démontre la volonté de  l'état à racketter le contribuable français, sous couvert de "protection" encore une fois. Rappelons que le Danemark à démontré récemment la non viabilité de cet argument (lire source 2 : challenges).

L'UPR 44 soutient les motards ligériens dans leur volonté de faire retirer cette nouvelle mesure répressive inutile, et rappelle à l'état que s'il veut lutter contre la mortalité, il ferait mieux de se préocupper du taux de mortalité induit par la grande précarité (10 000 décès liés au chômage en France en 2015).

 

 

Source : Ouest-France (Février 2018)

Challenges (décembre 2017)

Les Echos (mai 2016)

Une agricultrice de 47 ans se donne la mort dans les Côtes-d’Armor

Une agricultrice de 47 ans se donne la mort dans les cotes d armor« C’est une famille de bosseurs, témoigne Gérard Connan, ancien maire de la commune. Mais vu le prix auquel le lait est vendu en ce moment, ils travaillent pour ne rien gagner. Cette femme était très dynamique, elle bossait dur, elle était débordée de travail. C’est un symbole fort qui témoigne de la détresse des producteurs laitiers, que de se donner la mort dans sa salle de traite, à la veille du salon de l’Agriculture. »

 

L'UPR 44 attire l'attention de l'état sur le nombre saisissant de suicides d'agriculteurs en France, souvent liés à leur grande précarité : c'est en moyenne 286 appels par mois, que reçoit la permanence de prévention du suicide chez les agriculteurs. Chaque jour, au moins 1 agriculteur se suicide.

C'est le résultat de la politique agricole européenne, qui met en concurrence les espaces agricoles inégaux en termes de coût du travail et droits sociaux...Que faire dans cette Europe qui prône le libre échange avec des pays ayant une main d'oeuvre beaucoup moins chère que la notre ? L'UPR 44 voit deux directions :

- Rester dans l'UE et constater la baisse inexorable des agriculteurs au profit des géants de l'agroalimentaire;

- Sortir de l'UE et rétablir des quotats d'importation pour garantir les prix de vente des produits français.

 

 

Source : Ouest-France (Février 2018)

France TVinfo (octobre 2016)

Saint-Nazaire. Les tarifs de remboursement des hôpitaux diminuent

Saint nazaire les tarifs de remboursement des hopitaux diminuentLe gouvernement a annoncé, lundi 26 février, la baisse des remboursements des actes médicaux.

Sans doute pas une bonne nouvelle pour l’hôpital de Saint-Nazaire. Lundi 26 février, le gouvernement a confirmé une nouvelle réduction de moyens. Les montants remboursés aux hôpitaux pour leurs actes de médecine, chirurgie et obstétrique vont diminuer de 0,5 %, selon un communiqué du ministère de la Santé. Une évolution « sensiblement plus favorable » que les années précédentes, selon le ministère. Le secteur public bénéficiera d’une hausse des dotations pour la psychiatrie (+1,1 %) et les soins de suite (+0,7 %). Comme beaucoup d’établissements, la santé économique de l’hôpital de Saint-Nazaire reste très fragile, il est sous le coup d’un contrat de retour à l’équilibre, et depuis plusieurs mois la tension est vive au sein du personnel, qui dénonce le manque d’effectif.

 

L'UPR 44 Rappelle (Une nouvelle fois !) que la réduction des fonds alloués aux services de santé est consubstantielle à notre appartenance à l'UE et aux grandes orientations de politiques économiques émises par la comission européenne, et fixées comme cap pour chaque état membre. La réduction des dépenses publiques y étant stipulée, la seule manière de donner un peu d'air frais à ces hopitaux surchargés est de sortir de l'Union Européenne, comme nous le proposons.

 

Source : Ouest-France (Février 2018)

Conférence à Nantes : "Les Illusions économiques de l'UE"

Chg copyLa délégation de l’UPR 44 a le plaisir de vous informer de l’organisation d’une conférence à Nantes, le Samedi 17 mars à 19h à la salle de la manufacture, 10 bis, boulevard de Stalingrad.

L’intervenant lors de cette soirée qui durera approximativement 3 heures sera Charles-Henri Gallois, responsable national de l’UPR pour les questions économiques.

Le thème de la conférence « Les illusions économiques de l’Union Européenne »  sera traité suivant ces points :

 

 

 

 

 

• L’UE finance des projets en France

• L’UE a encore des marges de manœuvre économique

• L’UE protège des marchés concurrents du reste du monde

• L’euro nous amène plus de croissance

• L’euro nous protège du chômage

• L’euro amène une gestion saine des finances publiques

• Peurs des conséquences de la sortie de l’euro

• Les grands bénéfices attendus du TAFTA

• Le TAFTA est une chance pour notre agriculture et notre industrie

• Le TAFTA ne remettra pas en cause la puissance étatique et les services publics

• Le libre-échange apporte une prospérité mutuelle

• La mondialisation heureuse

Source : Media-web

 

Agriculture Bretagne Réglementation GOPE Nantes Métropole Eurorégions UPR UPR44 UE FREXIT CETA Budget Nantes

Vous devez être connecté pour poster un commentaire