Revue de presse de la semaine n°48-2017

Au sommaire :

  • Retour sur la campagne concernant les incivilités à Nantes
  • Paradoxe de la crise des migrants
  • Glyphosate... quand tu nous tient
  • ...

Nantes : Une campagne contre les incivilités loin de faire l'unanimité

Des exemples de slogans de la campagne «Le respect, tous acteurs, tous concernés» à Nantes. - Fotor.comSensibiliser le grand public au civisme et au respect dans les transports en commun. L’opération, qui aura coûté 40 000 euros, fait suite au ras-le-bol exprimé en octobre par le personnel de la Tan au sujet des agressions et insultes dont ils sont trop souvent victimes. La légèreté du ton choisi pour sensibiliser au « respect et au civisme » ne convainc par les conducteurs et voyageurs… L'UPR 44 souligne que cette louable opération de sensibilisation, qui doit s'inscrire dans un contexte national de considération de nos concitoyens au sens noble du terme, doit avant tout concerner nos élus quand il s'agit de droiture, de morale et d'exemplarité. L’UPR 44 rappelle aux ligériens qu’il est le seul parti à imposer un casier judiciaire vierge à tous ses candidats. Partant de cette base saine et d'un travail exemplaire et transparent au quotidien, nos élus pourront ensuite légitimement appuyer ces opérations favorisant le vivre ensemble.

Source : 20 Minutes (24 novembre 2017)

Nantes : «Il n'y a pas de mineur isolé sans proposition de logement», affirme la préfète

Nicole Klein, préfète de la région Pays de la Loire et du département de Loire-Atlantique. — F.Brenon/20MinutesDeux bâtiments universitaires sont occupés par des militants et étudiants réclamant des hébergements pour les migrants, en particulier les mineurs étrangers isolés. Le sous-sol du bâtiment Censive de la faculté de lettres est « réquisitionné » depuis mercredi soir, tandis que le château du Tertre l’est depuis dimanche soir. Une cinquantaine de migrants ont pu y dormir. Les occupants affirment qu’ils sont mineurs et dorment à la rue. L’UPR44 rappelle aux ligériens que le fonctionnement de l’UE est impossible tant les intérêts de ses pays membres sont opposés les uns aux autres et que par conséquent, seule la sortie de l'UE permettrait à la France de gérer ses flux migratoires sans avoir à se plier aux besoins contradictoires de ses voisins.

Source : 20 Minutes (27 novembre 2017)

Le glyphosate, deuxième pesticide le plus vendu en Loire-Atlantique

7 raisons d'interdire le glyphosate dont la commission européenne ne semble pas tenir compte : http://seppi.over-blog.comL’Union européenne a voté lundi après-midi la reconduction pour cinq ans du glyphosate. La France, elle, souhaite que l’herbicide le plus vendu au monde (que l’on retrouve notamment dans le célèbre Roundup commercialisé par Monsanto) soit interdit d’ici trois ans. Plusieurs associations environnementales dénoncent sa dangerosité pour la santé humaine et la biodiversité, tandis que de nombreux agriculteurs conventionnels s’inquiètent de devoir s’en passer. Qu’en est-il en Loire-Atlantique ? L'UPR 44 souligne une nouvelle fois la divergence entre nos enjeux nationaux et le joug de la commission européenne qui manifestement, ne trouve rien à redire quant à l'emploi du glyphosate et encore moins aux méthodes de barbouzes employées pour en faire la promotion en dépit de la nocivité d'un tel produit.

Source : 20 Minutes (28 novembre 2017)

Pays de la Loire. Un lit en maison de retraite pour 5 personnes âgées

En Pays de la Loire, l'offre est de un lit en maison de retraite pour cinq personnes âgées. | Retraite plus....face à une moyenne nationale d'un lit pour 6. Des perspectives peu réjouissantes concernant l'accompagnement de nos anciens. L'UPR 44 rappelle que le programme de l'UPR pour les retraites consiste à réexaminer, de façon générale et complète, la question des retraites dans un cadre dégagé des instructions européennes.

Source : Ouest France (29 novembre 2017)

Le ministre Darmanin a rencontré les élus à Nozay ce vendredi

Ce vendredi 1er décembre, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a rencontré les élus locaux à Nozay au sujet de la fermeture de plusieurs trésoreries, dont celle de Derval. | Ouest-FranceGérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics en visite "surprise" le 1e décembre 2017 à Nozay pour rassurer les élus opposés au projet : quatre trésoreries dans le département - Bouaye, Derval, Mindin et Montoir-de-Bretagne - sont menacées de fermeture à l’horizon du mois de janvier 2018. L'UPR 44 rappelle que ces réformes gouvernementales sont l'application des Grandes Orientations de Politique Economique (GOPE) pour la France, à savoir la réduction des dépenses de l'état et la "rationalisation" des budgets des services publics.

Source : Ouest France (01 décembre 2017)

Loire-Atlantique. General Electric épargne la filière Énergies marines

Photo SDParc industriel nantais : le géant américain General Electric, qui a fait l'acquisition d'Alstom en 2014, a annoncé le 24 novembre 2017 un vaste plan de restructuration de son entreprise au niveau mondial. General Electric prévoit d'épargner la filière Energies Marines dans la région nantaise... mais pour combien de temps ? L'UPR 44 rappelle que la destruction de nos industries par la vente à de grands groupes étrangers est directement liée à notre appartenance à l'UE qui interdit, dans ses traités, toute opposition à ces pratiques. En clair, la primauté du droit communautaire s'applique et ne tient pas compte de l'intérêt national.

Source : Presse Océan (01 décembre 2017)

Saint-Nazaire. Les avocats au marché pour sauvegarder le tribunal

Les avocats ont fait signer plusieurs centaines de Nazairiens, ce matin. | Ouest-FranceSaint Nazaire : Le plan quinquennal « Chantier de justice » : une destruction programmée des services de justice de proximité ? Le barreau de St Nazaire s'inquiète de ce chantier gouvernemental qu'il dénonce comme étant un transfert des affaires nazairiennes, civiles et pénales, des Prud’hommes ou du tribunal de commerce, vers le TGI de Nantes. L'UPR 44 rappelle que ces "grands chantiers" sont l'application des Grandes Orientations de Politique Economique (GOPE) de l'UE pour la France visant à réduire le déficit public par la suppression d'un certain nombre de services publics de proximité.

Source : Ouest France (01 décembre 2017)

Sans-abri. L’association Toit à moi les aide à changer de vie

À droite, Serge a retrouvé un toit, un métier et des objectifs de vie grâce à l’association Toit à moi. À gauche, Alexandre, chargé d’accompagnement, le soutient au quotidien. | Ouest-FrancePrécarité sociale : les bénévoles des associations d'aide à la réinsertion se mobilisent depuis des années. Elles accomplissent ainsi un travail gigantesque et salutaire pour les personnes démunies que l'Etat français continue de négliger à chaque nouveau gouvernement, ligoté par les recommandations de Bruxelles en terme d'austérité (GOPE). L'UPR44 soutient ces associations et rappelle que notre programme consiste à développer l'action de l'Etat en matière d’urgence sociale, en couplant le logement et la mise en activité, dans le cadre de résidences d’initiative locale.

Source : Ouest France (30 novembre 2017)

Projet YelloPark : un partenariat public-privé (PPP) controversé

Waldemar Kita, président du FC Nantes.  Photo PO-Nathalie BourreauLe 1e décembre 2017, la métropole de Nantes (Johanna Rolland, sa présidente) et la société YelloPark, détenue par Waldemar Kita (holding Flava groupe, propriétaire du FC Nantes) et le groupe immobilier Réalités (Yoann Joubert, Christophe de Brebisson), ont signé un protocole d'accord pour le projet de stade neuf de 40 000 places à la Beaujoire pour un investissement privé de 200 millions d'euros. Nantes Métropole cèdera ainsi la propriété publique à une holding privée. A l'instar de l'association "À la Nantaise" dont plus de 3 000 personnes demandent une véritable concertation, l'UPR 44 s'interroge sur la validité et la mise en oeuvre d'un tel projet, sans aucune consultation des citoyens nantais et sans aucun appel d'offre. L'UPR souhaite rendre illégales les entreprises de lobbying et de trafic d’influence, dont l’activité consiste à manipuler l’information ou à diffuser de fausses informations afin d’obtenir des pouvoirs publics des décisions contraires à la volonté démocratiquement exprimée par la nation.

Source : Presse Océan (01 décembre 2017)

Maison de retraite Pesticide Glyphosate Flux migratoires Partenariat public-privé Darmanin General Electric Tribunal Justice de proximité Sans-abri Logement Incivilités Casier judiciaire vierge Revue de presse

Vous devez être connecté pour poster un commentaire